Mot du président et chef de la direction

Nicholas Rémillard

Président et chef de la direction,

Forum économique international des Amériques (FEIA)

La Conférence de Montréal qui aura lieu, du 10 au 13 juin prochain, aura pour thème général : « MENER LE CHANGEMENT ».

Ce thème est particulièrement significatif du contexte mondial tant économique que socio-politique dans lequel nous vivons. Nous sommes en profond changement, ce qui implique de difficiles défis d’ajustements, avec leurs contraintes et possibles angoisses. Cependant, le changement peut aussi être synonyme d’occasions et d’opportunités pour promouvoir et développer de nouvelles façons de penser et de faire, pour améliorer de façon significative la transition vers une économie et une société plus inclusives.

C’est ainsi que pour mener le changement, nous devons premièrement bien comprendre ce qu’il signifie, ce qui n’est pas une mince tâche. Tout d’abord, parce que cela implique que l’on comprenne bien ses réels impacts tant économiques et financiers que politiques et socio-culturels.

L’incertitude liée au changement est d’autant plus forte qu’elle se fera sentir dans des domaines aussi variés que la fabrication avec l’impression 3D, le changement climatique et les énergies renouvelables, le commerce de détail avec la vente en ligne, la consommation avec l’impact des médias sociaux, la gouvernance avec le numérique et l’intelligence artificielle, le travail avec les nouvelles technologies etc. Ou bien nous ne réagissons pas, avec les conséquences désastreuses qui pourraient s’en suivre en termes de productivité et de croissance, ou nous réfléchissons activement aux bons choix que nous devons faire pour non seulement s’adapter au changement mais aussi en prendre avantage par les innovations qu’il nous oblige en quelque sorte à mettre en place.

En effet, parler de changement, c’est essentiellement parler d’innovation et d’anticipation, ce qui implique des choix stratégiques de gouvernance. Là encore, pour que ces choix se fassent correctement, il importe tout d’abord que les dirigeants aient une bonne compréhension des défis auxquels sont confrontés leur organisation. Quelle sera la bonne innovation qui permettra à l’entreprise de développer sa productivité et sa compétitivité? Quelles sont les critères de référence qui peuvent être au fondement de ces choix? Et quand doit-on mettre fin au développement d’une innovation qui ne donne pas les résultats espérés? Comment peut-on inclure cette innovation dans un plan de développement durable respectant les exigences de la lutte contre le changement climatique ou les inégalités?

Voilà autant de questions qui sont au cœur du thème général de la 25e Conférence de Montréal : « Mener le changement ». Plus de 4,200 participants, quelque 200 conférenciers et plusieurs délégations internationales sont attendus. Par les présentations et discussions que nous aurons, de même que par les nombreuses rencontres bilatérales qui auront lieu entre les participants pendant les 4 jours de La Conférence, nous développerons une meilleure compréhension de ce que nous devons faire pour prendre le plus grand avantage possible des changements auxquels nous sommes confrontés, avec tout ce qu’ils peuvent signifier pour ce « nouveau monde » que nous sommes à construire.

Au plaisir de vous accueillir à la 25e Conférence de Montréal, du 10 au 13 juin, et entretemps, meilleurs vœux de la part de toute l’équipe du Forum économique international des Amériques pour 2019.